L'importance des certifications informatiques

Les certifications informatiques

Depuis de très nombreuses années, nous assistons à une nouvelle forme d'éducation via des plateformes dédiées, communautaires et des solutions dites de E-learning pouvant donner lieu à des certifications plus ou moins reconnues. Aujourd'hui, c'est un business qui rapporte un CA de plus de 50 Milliards par an, oui rien que ça ! Peut-être que comme moi, vous êtes personnellement très attaché à l'auto-formation. L'apprentissage par le seul moyen de sa propre volonté permet d'avancer à son rythme et de mieux maitriser un sujet et ses principes.

L’organisation interne, la qualité du travail et les prérequis varient d'une société à l'autre. Comparativement entre deux sociétés, un même poste ne requière pas les mêmes exigences. Au sein d'une organisation, il est important pour l'employé d'être en adéquation avec ses activités.  La certification permet à l'employé de se démarquer et de développer une aisance d'une part mais également de le responsabiliser d'autre part. L'ensemble permet de créer une valeur ajoutée dans l'organisation où les deux parties sont gagnantes et ce quel que soit le parcours, la plateforme ou le thème abordé.

Sommaire

  • Mon cas personnel
  • Un autre type de fonctionnement
  • Le but des certifications informatiques
  • Conclusion

Mon cas personnel

Dans ma société nous auditons, déployons et maintenons l'ensemble de l'environnement métier de nos clients et où la qualité technique du collaborateur est au centre des préoccupations. Dans une SSII, le temps c'est de l'argent, si vous avez un collaborateur qui réalise une intervention spécifique en 15 minutes et un second qui le fait en 60, il est évident que le prix ne sera pas le même. L'un performe plus, le client reprendra donc plus vite ses activités et les 15 minutes n'auront plus la même valeur financière (prix doublé par exemple) que celle à 60 minutes (prix de base). Mon responsable me dit régulièrement que l'on vend du temps de cerveau, force est de constater que c'est le cas.

Le service IT est une activité profitable car il résout l'ensemble des demandes et à tous les niveaux. Les infrastructures et solutions déployés sont diverses, l'idée est d'être le plus juste dans l'élaboration d’une solution pour le client. Ensuite chaque tâche est traitée, archivée et communiquée de façon transparente. Le collaborateur technique est au centre des attentions. Pour cela il faut qu'il soit suffisamment bon techniquement et rationnellement car il est garant du bon déroulement de la chaine de service.

Un autre type de fonctionnement

Le monde de l'informatique est vaste, ses applications et prestations également. Prenons un autre exemple : Une société spécialiste des copieurs et revendeur agrée. Ses clients jouissent de l'installation et la maintenance des périphériques. Elle propose également des services dans le domaine IT via l'installation des ordinateurs et de la mise en place des serveurs d'impression ou plus généralement de la gestion d'un parc client.

La revente de copieur est profitable notamment par le biais du partenariat avec le constructeur de copieur. La marge du matériel est excellente tandis que le taux d'intervention technique est fixe. Le technicien interviendra en terrain conquis, qu'il soit agile ou non, le temps d'intervention est relativement confortable. Dans ce cas précis, le technicien est relayé au rôle d’exécutant. La technicité et la rapidité ne sont pas facteurs de gain, l'organisation ne repose pas sur ce modèle. Il est cependant confié à des bons vendeurs et décideurs qui en prendront les responsabilités en cas d'erreur. L'entreprise sera plus préoccupée par un bon service commercial que technique car son modèle en dépend.

Le but des certifications informatiques

Avant de se lancer dans une certification, il est bon de la mettre en relation avec son poste. Est-ce que la certification me permettra de gagner en technicité et compréhension dans mon quotidien ? L’assise technique est-elle considérée par le business de ma société ?

Les certifications en informatique peuvent également être évoquées lors d'une évolution de carrière, pour maintenir son poste ou plus simplement par défi personnel. Quoi qu'il arrive, les organisations sont sensibles à l’aspect du collaborateur déjà formé. Le niveau des certifications varie énormément et toutes ne se valent pas sur le marché.

Elles doivent valider les connaissances technologiques et opérationnelles métier du collaborateur. Il est important de bien les choisir.

Au bout du bout, la finalité est de pouvoir progresser et de continuer à performer. Le but est aussi d'être opérationnel le plus rapidement possible. La compréhension d'un sujet, la variété de l'expérience et des situations vécues peuvent être validés par des certifications qui accréditent un savoir-faire.

Conclusion :

Dans mon cas, les certifications m'apportent un plus dans mes activités : résoudre plus rapidement les problèmes systèmes, réseaux ou logiciels. Elles sont dispensées de plusieurs façons : les cours en classe, les cours en classe virtuelle ou bien avec du contenu papier ou vidéoludique en totale autonomie. Je suis un adepte des plateformes E-learning et du passage en centre PearsonVu. Je n'ai qu'un conseil : lancez-vous, il y a beaucoup à apprendre.

 

Commentaires